« la vitesse, la jubilation et le lyrisme »

écrire Le Mécrit, écrire Louve basse,écrire Les dépôts de savoir & de technique,ou faire une exposition de photos, publier un livre de photos comme Ellipse et laps,ou écrire et publier en ce moment Le boîtier de mélancolie, […], tout cela est exactement la même chose, parle de la même chose. … Lire la suite « la vitesse, la jubilation et le lyrisme »

« plus rien à en dire sinon ce qui en serait l’émeute »

« Une Question de Collimateur » : à Saint-Étienne-les-Orgues (Alpes de Haute-Provence), Au coin de la rue de l’enfer propose ce 29 juillet à 18 h un dialogue entre Jean-Marie Gleize et Christian Tarting quant à l’essai de Jean-Marie Gleize : Denis Roche – Éloge de la véhémence (Seuil, Fiction & Cie, 2019).   Le texte republié ce … Lire la suite « plus rien à en dire sinon ce qui en serait l’émeute »

« Impayables, invendables, illisibles… »

(Deadly Workers) : ainsi s’intitulait l’exposition des travaux de Michel Crozatier & Patrick Sainton qui eut lieu au centre international de poésie Marseille, en juin 1996. Dans le texte qui l’accompagnait, Jean-Marie Gleize écrivait : « Pas de sentiment d’appartenance. Sans liens avec l’armée du salut, ni avec l’ « aimable confrérie rebelle » (les mêmes habillés un … Lire la suite « Impayables, invendables, illisibles… »