« la vitesse, la jubilation et le lyrisme »

écrire Le Mécrit, écrire Louve basse,écrire Les dépôts de savoir & de technique,ou faire une exposition de photos, publier un livre de photos comme Ellipse et laps,ou écrire et publier en ce moment Le boîtier de mélancolie, […], tout cela est exactement la même chose, parle de la même chose. … Lire la suite « la vitesse, la jubilation et le lyrisme »

« plus rien à en dire sinon ce qui en serait l’émeute »

« Une Question de Collimateur » : à Saint-Étienne-les-Orgues (Alpes de Haute-Provence), Au coin de la rue de l’enfer propose ce 29 juillet à 18 h un dialogue entre Jean-Marie Gleize et Christian Tarting quant à l’essai de Jean-Marie Gleize : Denis Roche – Éloge de la véhémence (Seuil, Fiction & Cie, 2019).   Le texte republié ce … Lire la suite « plus rien à en dire sinon ce qui en serait l’émeute »

« Impayables, invendables, illisibles… »

(Deadly Workers) : ainsi s’intitulait l’exposition des travaux de Michel Crozatier & Patrick Sainton qui eut lieu au centre international de poésie Marseille, en juin 1996. Dans le texte qui l’accompagnait, Jean-Marie Gleize écrivait : « Pas de sentiment d’appartenance. Sans liens avec l’armée du salut, ni avec l’ « aimable confrérie rebelle » (les mêmes habillés un … Lire la suite « Impayables, invendables, illisibles… »

Deux articles de Denis Roche à propos de Jean-Paul Sartre

21 jours après Roland Barthes, Jean-Paul Sartre mourut. C’était il y a quarante ans, plus précisément le 15 avril 1980. Il se dit que la foule qui suivit son cercueil pour son enterrement, le 19 avril suivant, constitua par son nombre la dernière qui aura si massivement constitué le terrible cortège funèbre d’un intellectuel. Denis … Lire la suite Deux articles de Denis Roche à propos de Jean-Paul Sartre