2 septembre 2020 – « Denis Roche n’a pas absolument débarrassé le plancher »

De Denis Roche, notre antéfixe parut en avril 1978 ; c’est au 3e trimestre de l’année suivante que Jean-Marie Gleize en rendit compte, dans la deuxième livraison de la revue Chemin de ronde. Ce tout premier écrit de Jean-Marie Gleize quant à Denis Roche pose les fondements d’une lecture dont le récent Éloge de la Véhémence témoigne de la cohérente, constante et indésavouée pertinence :

      Jean-Marie Gleize : "Notre antéfixe"

Jean-Marie  Gleize : « Notre antéfixe » ;

Chemin de ronde, vol 2, 3e trimestre 1979, p. 148-151


Les cinq livraisons de la revue Chemin de ronde s’échelonnent entre le 4e trimestre 1977 et le 1er trimestre 1985. Les sommaires proposent entre autres Michel Butor, Michel Deguy, Jean-Pierre Faye, Liliane Giraudon, Glenn Gould, Hubert Lucot, Yves Michaud, Jean-Claude Montel, Bernard Noël, Richard Rorty, Jean-Jacques Viton, …

Denis Roche, pour sa part, y publia « Aux savants, le savoir ; aux écrivains, l’écriture ! » dans le Vol 3 (1er trimestre 1983, non paginé, mis en ligne sur ce site le 31 octobre 2016).

Jean-Marie Gleize, qui fit partie du comité de rédaction, œuvra diversement à Chemin de ronde. Outre donc la lecture de Notre antéfixe dans le Vol 2, il y publia :

  • dans le Vol 2 (3e trimestre 1979) : « Quinze moteurs pour un tract de biais », p. 107-120 ;

  • dans le Vol 3 (1er trimestre 1983, non paginé) : « Porné, journal, juillet » et « À quoi sert Denis Roche ? À rien comme le lynx » ;

  • dans le Vol 4 (1er trimestre 1984, non paginé) : traduction (avec J. Gleize) d’Antony Barnett : « Un mariage » ;

  • à quoi s’ajoute, dans le numéro 9 (juillet 1985) de la revue Impressions du Sud, « Espèce d’espace », article consacré à la revue Chemin de Ronde.

Enfin, c’est aux éditions Chemin de ronde que parut, de Jean-Marie Gleize, États de la main mémoire (premier état). Achevé d’imprimer le 1er octobre 1979 sur les presses de l’imprimerie Encre Noire à Marseille, il est strictement contemporain du premier livre de Jean-Marie Gleize, coécrit avec Bernard Veck et publié par Larousse : Francis Ponge.

Fondées et dirigées par Christian Tarting et Danièle Robert, les éditions Chemin de ronde publient, à travers trois collections (“Strette”, “Stilnovo” et “Birdland”), des ouvrages d’esthétique et de philosophie, d’art, de littérature et de culture italiennes, de musicologie et de musicographie. S’y adjoint une collection de poche,  “Cadratins”, s’alimentant tant d’inédits que de rééditions.

 


Est, qui plus est, annoncée la parution très prochaine aux éditions PLI d’un livre de Jean-Marie Gleize : Cibles.

Cette suite inédite de 14 cibles s’accompagne d’un texte lui aussi inédit. L’éditeur précise que cette collection date des années 70. Le livre est publié à 150 exemplaires dans la collection Hami des éditions Pli. Il compte 40 pages, son format est de 13 x 17 cm, il coûte 10 €. Tous les renseignements (port offert) ici.


Vifs ici enfin remerciements à Jean-Marie Gleize, Christian Tarting et Justin Delareux pour les documents communiqués et les latitudes bienveillamment offertes.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s