Axolotl (papier) : le numéro 5

Le numéro 5 de Axolotl, à la couverture vert luciole, parut le 18 mai 1996. Au sommaire : la seconde partie du texte de Michel Crozatier, «Activités de surface», une contribution de Jean-Marie Gleize et une étude signée de Thibaud Roch Baldacci. S’y adjoignent les traditionnelles rubriques : le communiqué de la Cellule Max Stirner, les Notes, notules et scolies et des éléments inédits de Bibliographie (Christian Prigent y inaugura la rubrique « grands exégètes rochiens »).

Le texte de Denis Roche choisi pour ce numéro était : C’est ma soupe, mais c’est moi qui la mange, initialement publié le 4 janvier 1979 dans Les Nouvelles littéraires (n° 2668, p. 27) :

 

Axolotl, numéro 5 – 18 mai 1996


Une réflexion sur “Axolotl (papier) : le numéro 5

  1. Il est bien difficile de trouver un mot – court – et d’exprimer le juste instant d’une lecture. Quelque chose qui n’est pas souterrain mais qui n’est ni bien exposé. Quelque chose de maladroit ou d’altéré par le temps glissant entre les images et l’empreinte de la littérature, d’un phénomène d’un  » chef-lieu  » d’un désir vraiment d’un désir.
    Je découvre encore un autre angle dans l’oeil de chair de Denis Roche.
    Merci pour ces partages ( ce fut donc court )

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s