Axolotl (papier) : le numéro 1

Le 18 septembre 1995 paraissait le numéro 1 de Axolotl. S’y proposaient, entre autres, à lire un texte de Julien Blaine et une amorce de bibliographie à propos de Louve Basse. Suggestion de Jean-Marie Gleize, le texte de Denis Roche choisi pour ce numéro fut : « Paul Klee, ce cancre », initialement paru dans Le nouvel Observateur, en septembre 1985.

Axolotl – Heft 1 – den 18.ten September 1995

Axolotl - Heft 1 - den 18ten September 1995
Axolotl – numéro 1 – 18 septembre 1995

Denis Roche – Bernard Noël : poésie ininterrompue

« l’autre soir pendant que j’étais interviewé par Bernard Noël je l’ai dit il n’y a pas de différence vraiment entre Mallarmé et Sully Prudhomme ni entre Lautréamont et Soupault et tout ça parce qu’on doit penser ça et que tout ce qui précède il faut le voir et le savoir c’est mort sinon on n’est rien soi-même », écrit Denis Roche, dans Louve basse (p. 128).

Une improbable conjugaison nous a réuni en un court laps à la fois les références du dit entretien et sa transcription :

entretien Denis Roche & Bernard Noël

(6 juillet 1975 – émission Poésie ininterrompue sur France Culture)

 

Que toutes celles et ceux qui ont permis cette mise en ligne aujourd’hui, 43 ans jour pour jour après sa diffusion, soient ici remercié-es, et notamment Bernard Noël pour son aval.


Entre Bernard Noël et Denis Roche, les liens, conjonctions et rencontres abondent, anciens et variés. Des textes, des images, des sons en témoignent. Ainsi :

  • Denis Roche : « Antéfixe de Bernard Noël, qui est né dans l’Aubrac & de Colette Deblé, qui est de Coucy-lès-Eppes (novembre 1977) » ; Dépôts de savoir & de technique ; 1980, p. 169-175

  • Bernard Noël : « Abracadavra » [sur « Louve basse »], La Quinzaine littéraire, n° 228, 1er mars 1976, p. 11

  • Bernard Noël : « L’énerlangumène » ; Java, n° 9, « Denis Roche vingt ans plus tard », hiver 1992-1993, p. 48-49

  • Gérald Bloncourt donne à voir dans Land, n° 7, 4e trimestre 1983, p. 16-17 : « Amstramgram », 4 photographies noir & blanc de Bernard Noël, Denis Roche et Claude Royet-Journoud ensemble au jardin du Luxembourg à Paris.

  • Un-e photographe non crédité-e saisit la Rencontre-débat avec Bernard Delvaille, Bernard Noël, Denis Roche, Emmanuel Hocquard 14 juin 1978, in [catalogue] : Arc 1973-1983, Paris, Amis du Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, juin 1983, p. 304 [cf. p. 288 du même volume].

  • Dans La photographie est interminable (p. 10-11, 12 et 15), Denis Roche relate les circonstances qui permirent la publication de Notre antéfixe :

« [En 1977], Bernard Noël, vieux comparse des milieux poétiques, qui travaillait chez Flammarion, où il dirigeait la collection «Textes» (une série de littérature contemporaine plutôt pointue), m’avait demandé si je n’avais pas un livre pour lui. […] Or, je travaillais à l’époque à une série de textes expérimentaux, les Dépôts de savoir & de technique, dont la première tranche était achevée. Elle s’intitulait Notre antéfixe. Je la proposai, après quelque hésitation, à Bernard, tout en lui précisant que ça me paraissait bien court pour faire un livre, mais que c’était tout ce que j’avais. Rien d’autre, pas d’inédits, aucun texte en dehors de celui-là. Effectivement, me dit Bernard, ça ne fait pas un livre, essaie d’imaginer quelque chose qui pourrait en augmenter à la fois la matière et le volume, qui le doublerait en somme. Qu’est-ce que ça pourrait être ? […]

C’est alors que j’ai pensé à ces innombrables autoportraits photographiques de Françoise et de moi que j’avais pris, ces dix dernières années (et de manière très régulière à partir de 1971), un peu partout dans le monde […]. Je me suis dit que, puisque le texte proposé à Flammarion faisait quarante pages, j’allais installer, à sa suite, une quarantaine de ces autoportraits. […]

Ce qui reste très évident, c’est que je suis passé à la publication de mes photos à cause d’une obligation de livre qui exigeait que je comble un texte expérimental strictement littéraire. »

  • Les 2 journées consacrées à Denis Roche,  « Denis Roche, énergumène », lors des Rencontres de la photographie à Arles en 2016 ont diffusé une interview de Bernard Noël filmée par Anne-Lise Broyer.

  • Enfin, et pour s’en tenir là, on ne saurait évidemment croire coïncidentiel le sommaire du numéro 2 de la revue Nioques (4e trimestre 1990) :

(p. 9-24) – Bernard Noël : « Détails d’Opalka »

(p. 45-54) – Denis Roche : « Prose pour des essaims »

« Déposition » : entretien avec Jacques Demarcq (Textuerre, novembre 1980)

À l’occasion de la parution, en mars 1980, de Dépôts de savoir & de technique, Denis Roche a accordé plusieurs entretiens, écrits comme oraux. Celui avec Jacques Demarcq, dans Textuerre, :

Denis Roche : déposition (auprès de Jacques Demarcq) (pdf)

(revue Textuerre, n° 25-26, novembre 1980, p. 58-72)

revêt un caractère particulier, en ce sens que les liens entre cette revue et Denis Roche sont étroits : le numéro 3/4 de Textuerre, en mai 1977, était entièrement consacré à Denis Roche. Denis Roche choisit d’ailleurs ce numéro 3/4 pour y publier sa première série de photographies en tant que telles : « Montréal, aéroport. Salle d’embarquement n° 3. Mai 1975 », « Montréal, Foire internationale du livre. Mai 1975 », « Tissamaharana, Sri Lanka, Chambre n° 7. Juillet 1975 » et « Paris, 18 rue Henri Barbusse. Janvier 1977 » s’y donnent en effet à regarder entre les pages 2 et 3.

Vivaces remerciements à Jacques Demarcq qui a bien voulu relire son entretien-ci avec Denis Roche avant sa republication ici – laquelle doit ainsi beaucoup à ses corrections, son attention et son soutien.

 

 

 

 

des mais comme s’il en pleuvait

40 ans après 10 ans après, ce texte rare de Denis Roche semble toujours d’une pertinente impertinente acuité. Bien entendu, on peut sauter sur sa chaise comme un cabri en disant mai 68 ! mai 68 ! mai 68 ! … mais cela n’aboutit à rien :

« Étiez-vous parmi ceux qui avaient défilé avec la CGT en mai 68 ?
Non, je n’ai participé à aucun défilé sauf celui qui a consisté à tourner autour de l’ORTF.

Pourquoi ?
C’était rond. »

aura enchéri Denis Roche dans un entretien avec Alain Pomarède, Le rideau déchiré, publié dans Art présent, n° 8, printemps 1979, et reproduit dans La Disparition des lucioles (DL, 1982, p. 111-122 ; DL, 2016, p. 113-124).

«Mai 68. Jean-Robert [Masson] et moi nous faisons des reportages dans les rues. Ici il m’a photographié ‘en action’»

: p. 72-73, la légende de Légendes de Denis Roche (Gris Banal éditeur, 1981) étançonne, l’action photographiée par Jean-Robert Masson consistant à elle-même photographier.

Reproduit donc d’Art Press de mai 1978,  le texte de

Denis Roche : après mai le déluge

ne pouvait pas ne pas (re)trouver place depuis maintenant. Il s’accompagne de la reproduction de la couverture et du sommaire de ce numéro 18 d’Art Press, tant trop grande hanta la tentation d’enfoncer le clou.

La montée des circonstances

Ce 5 avril paraît aux Éditions Delpire un livre intitulé La montée des circonstances, signé Denis Roche.

delpire-couv.jpg

 

Outre des photographies inédites, il s’y propose de nombreuses transcriptions d’extraits d’entretiens radiophoniques accordés par Denis Roche, principalement sur france-Culture.
Le titre se justifie de la reprise in extenso, en encart non paginé entre les pages 112 et 113, du chapitre 3 du livre Conversations avec le temps (Le Castor Astral, 1985). Ce chapitre alors intitulé « Conversations avec la lumière » (p. 45-69), avait déjà été repris dans Ellipse et laps (Maeght Éditeur, 1991, p. 67-82) sous le titre « La montée des circonstances » et sous-titré  « La représentation unique du devenir en général ». On peut s’interroger quant à la publication p. 113 de la fameuse 6e photo, de laquelle Denis Roche écrivit dans Conversations avec le temps : « Je ne montrerai pas ici cette photo d’Orta, la photo bancale d’Orta.«  (mais qu’il avait mutinement incluse plus loin – p. 153 – et 6 ans plus tard dans ce même Ellipse et laps).

On s’interroge moins sur la réitération de l’attribution fautive de la bibliographie (erronée, lacunaire et partielle) de Denis Roche, attribution piochée de L’un écrit, l’autre photographie (Lyon, ENS Éditions, 2007). Thibaud Baldacci et Stéphane Baquey l’ont corrigée par anticipation. Sans toutefois, eux, citer pour autant Le Forgeron de Rimbaud : « Il reste des mouchards et des accapareurs ».

La parution de ce beau livre s’accompagne d’une exposition à la Galerie Folia (lien vers le site) (13, rue de l’Abbaye – Paris 6e) – du 5 avril au 2 juin 2018 :

  • Carton d’invitation au vernissage :

 

  • Sommaire du livre :

Delpire - sommaire

(304 p., 37 €, isbn : 979-10-95821-09-0)

Dossier de presse de l’expo (téléchargeable en pdf)


Premières recensions :

  • Jean-Paul Gavard-Perret signe la première sur le site lelittéraire.com (le n° 11-15 d’Axolotl papier accueillit du même l’article : Malévitch : faire une croix dessus (p. 58-72)),
  • le site loeildelaphotographie.com se borne à reprendre la 4e de couv. du livre, illustrée toutefois de quelques photographies.

 

[cela, en écoutant en boucle « Gimme shelter », alternant la reprise par les Inspiral Carpets et la version en concert où les Rolling Stones sont rejoints sur scène par Lady Gaga.]

 

Ramon de tous les seins

  • Ramon de tous les seins : texte de Denis Roche paru dans Libération (2 juillet 1987, p. 30), à propos de Seins de Ramon Gomez de la Serna.

  • En librairie le 5 avril :

    Denis Roche – La montée des circonstances

    Une centaine de photographies environ en noir et blanc – 304 pages. Éditions Delpire, 35€. Publication accompagnée d’une exposition à la galerie Folia du 5 avril 2018 au 2 juin 2018.

Voir l’article sur actuphoto.com : La montée des circonstances

  •  Nouvelles acquisitions, principalement toulousaines, de la Rochothèque au 26 février 2018 :

    • Roche Denis : Hommage à Wittgenstein [huit photos, toutes légendées : « 1er juin 1979. Belle-Ile, Le Skeul.« ], Furor,  1, 1980, p. 15-25 ; repris partiellement in La disparition des lucioles (qui date Furor de « octobre 1981″), p. 25-31
    • Roche Denis : La fabrique d’assez près, Les Cahiers de l’Herne, Francis Ponge ; Paris, L’Herne, (réédition 1999 : p. 468-473) ; repris in Dans la maison du Sphinx
    • jeune photographie [catalogue de l’exposition de juin 1987] ; Toulouse, Galerie municipale du Château d’eau, 1987
    • claude simon [catalogue de l’exposition de avril 1992] ; Toulouse, Galerie municipale du Château d’eau, 1992
    • 20 ans de patrimoine [catalogue de l’exposition de août 1995] ; Toulouse, Galerie municipale du Château d’eau, 1995
    • les Abattoirs – la collection de photographies [catalogue de l’exposition du 16 mai au 10 juillet 2000] ; Toulouse, Galerie municipale du Château d’eau, 2000
    • les troubles du cadre [catalogue de l’exposition du 17 mai au 25 juin 2006] ; Toulouse, Le Château d’eau, 2006
    • jaccottet philippe : Rilke ; Seuil, Paris, 1976 (collection écrivains de toujours, dirigée par Denis Roche, n° 87)
    • Thorel Christian : À propos du Seuil ; Toulouse, Librairie Ombres blanches, octobre 2017 (voir notamment p. 17-19, 26-27 et 33) 

CMS & ARG

  • Communiqué de la Cellule Max Stirner en date du 20 décembre 2017 :

« À quelle réson recourir pour ce dont il s’agit, à savoir le réel ? »

  • « Alain Robbe-Grillet fourbe magnifique » :  lien vers le texte de Denis Roche paru dans Le Matin de Paris (15 janvier 1985, p. 22-23), à propos de Le Miroir qui revient d’Alain Robbe-Grillet, et accompagné d’un portrait photographique signé Denis Roche : « Alain Robbe-Grillet en décembre 1984 » (p. 22)

  • Photos inédites de Denis Roche lors de l’inauguration de l’exposition au château de Carros (Alpes-Maritimes) le 13 octobre 1995 :

     

« cette folie mégalomaniaque » – 18 octobre 2017

Il est des textes publiés de Denis Roche dont même la bibliographie la plus autorisée et la plus complète ignorait jusqu’à il y a fort peu l’existence. Ainsi en va-t-il de « Une histoire de la publicité », paru dans la Quinzaine littéraire en septembre 1967, proposé ci-dessous.
S’y ajoute la liste, montpelliéraine, varoise et réticulaire, des acquisitions de ce septembre de la Rochothèque.

* Photographie contemporaine en france [catalogue de l’exposition itinérante éponyme] ; Paris, Centre Georges Pompidou, février 1985.

* tract de propagande théiste : « Vie de saint-Roch », lu en regard du 3e texte de Forestière amazonide ;

* Jean-Louis Giovannoni : « Notes – Denis Roche : Légendes de Denis Roche et Denis Roche : La disparition des lucioles », Skôria, n° 5, 1/1983 ;

* « Three Poems » [bilingue, traduction en anglais par John Ashbery], Locus Solus, n° III-IV, New poetry, hiver 1961-1962, p. 110-155 ;

* Tel quel, n° 14, été 1963 :

« Les idées centésimales de Miss Élanize », p. 26-31 ;

« Kandinsky à venir », p. 64-67 ;

* « La poésie est inadmissible, d’ailleurs elle n’existe pas », Théorie d’ensemble, Paris, Seuil (Tel Quel), décembre 1968, p. 221-233 ;

* [Lautréamont, onze écrivains répondent] ; Politique aujourd’hui, n° 3-4, mars-avril 1971, p. 66-67 ;

* « Le mécrit », Tel quel,  46, été 1971, p. 91-100 ;

* « Dada soupçon mortel », Art Press,  21 (1ère série), novembre-décembre 1975, p. 4 ;

* « Au-delà du principe d’écriture », Tel quel,  67, automne 1976, p. 25-37 ;

* « Surlendemains du style », L’Énergumène, n° 12-13, décembre 1978, p. 9-26 ;

* « Conversation avec Denis Roche … en toute illisibilité » [entretien avec Bruno Cany], canal, n° 38, avril 1980, p. 10.

 

DADA, soupçon mortel

Entre Montpellier et Nantes, le 12 juillet dernier, aux rencontres littéraires de Haute-Provence, Jean-Marie Gleize a prononcé dans la chaleur vacante quelques mots au sujet du texte de Denis Roche­: “Dada soupçon mortel”, paru fin 1975 dans la revue Art Press. Autant, le numéro 3 (couverture « gris taupe clair ») d’Axolotl avait republié ce texte de Denis, le 18 mars 1996.

Sont donc proposés ici :

plus tard, il sera bien sûr encore, ô misère !, question de romans

14 juin 2017 : « le dur désir de Duras »

Les publications de Denis Roche dans le quotidien Le Matin de Paris furent rares ; il s’en dénombre actuellement 4 :

Denis Roche dans Le Matin de Paris

  • « L’Amérique en toutes lettres », entretien avec Joëlle Fontaine et Jean-Paul Iommi-Amunategui, 4 juillet 1984 ;

  • « Le dur désir de Duras », 4 septembre 1984, p. 22 ;

  • « Mettre un mot à Michaux », 23 octobre 1984, n° 2376, p. 21 ; repris dans Axolotl, n° 2, 18 novembre 1995, p. 12-13 ;

  • « Alain Robbe-Grillet, fourbe magnifique » [Alain Robbe-Grillet : Le Miroir qui revient], 15 janvier 1985, p. 22-23, accompagné d’un portrait photographique : « Alain Robbe-Grillet en décembre 1984 », p. 22.

Mettre un mot à Michaux a été proposé dans Axolotl (papier) ; en revanche, le texte « Le dur désir de Duras », s’échancrant de L’Amant, de donc Marguerite Duras, [autre grand ascendant de Denis Roche (et puisque se célèbre l’anniversaire ce 14 juin d’aussi naissance – le 110e quant à lui – de René Char)], n’a jamais été republié. Merci aux Éditions de Minuit de l’avoir si obligeamment, et non sans diligence mais avec bienveillance et empathie, voire complicité, transmis, et d’en permettre ainsi ici la republication :

le dur désir de Duras

 



Quelques eux aussi 14 juins

 

  • 1973
  • année non indiquée (mais probablement 1977) :

« IN. DE L’EXPO PRIVÉE QUE J’AI VUE LE MARDI 14 JUIN AU RHIN

OCÉROS, 9 RUE DE LA COSSONERIE 75001 PARIS, TÉL. 508.93.03 »,

(Dépôts de savoir & de technique, p. 160) ;

  • 1978

« Poésie aujourd’hui, qu’est-ce qui change ? Rencontre-débat avec Bernard Delvaille, Jean Pierre Faye, Bernard Noël, Denis Roche, Jacques Sojcher. 14 juin 1978. », dans : Arc 1973-1983, Paris, Amis du Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, juin 1983, p. 288 ; une photographie non créditée de la rencontre-débat et légendée : Rencontre-débat avec Bernard Delvaille, Bernard Noël, Denis Roche, Emmanuel Hocquard 14 juin 1978, se trouve p. 304 du même volume ;

  • 1985

photographie légendée « Fribourg, Allemagne » (catalogue expo Château d’eau, p. 5) ;

photographie légendée « Fribourg, Allemagne » (ibid., p. 9) ;

  • 1986

photographie légendée « Paris. Nu de J.C. près du Métro Télégraphe » (catalogue Paris-Audiovisuel, p. 23 ; Ellipse et laps, p. 133 ; Photolalies, 1e de couv. et p. 18).

  • 2017 

republication, sur le site https://axolotl-denisroche.com/, de « Le dur désir de Duras », initialement paru dans Le Matin de Paris, le 4 septembre 1984, p. 22.

 

Banana Split – n° 4 – mai 1981

Dans la série des textes de Denis difficilement accessibles, voici, à partir de mauvaises photocopies scannées par un matériel de qualité dont les finesses du logiciel elles aussi m’échappent encore, la suite de productions donnée par Denis Roche à Banana Split, précédée d’un document autographe inédit, délicatement adressé par Liliane Giraudon – merci à elle : 

BS 4 tout-000

Extrait donc de Banana Split, mai 1981, n°4­­: 

consultation et téléchargement.

[NB : les pages 23, 33 et 34-35 ne sont pas ici proposées, le temps ayant manqué pour demander les autorisations éventuellement nécessaires pour leur publication.]


Par ailleurs, les acquisitions de la Rochothèque se poursuivent, ainsi que son récolement et la mise à jour de la bibliographie de Denis Roche. Des précisions accompagneront, avant le 10 juin, la publication du premier élément d’une série prévue sur les Essais de Littérature arrêtée.

27e anniversaire, ce 26 mars 2017, du 26 mars 1990

à l’occasion du 27e anniversaire, ce 26 mars 2017, de la mort,

« à la suite d’une apoplexie foudroyante », du personnage du roman Louve basse,

nommé Denis Roche, voici :

1 – déjà quelques hâtifs croquis pour un « 26 mars complet » de denis roche : cf. infra ;

 

2 – un texte difficile d’accès de Denis Roche : l’écriture est un exotisme – publication originale en vert luciole dans chroniques de l’art vivant, n° 13, août-septembre 1970, p. 23 ;

 

3- un second texte difficile d’accès de Denis Roche : le territoire poétique, publication originale dans chroniques de l’art vivant, n° 18, mars 1971, p. 21.

 


voici déjà quelques hâtifs

croquis pour un

« 26 mars complet » de denis roche

26 mars 1981 :

  • Assiout, Égypte. Club du syndicat des hommes de loi., (Les Preuves du Temps, p. 63)

  • Dendérah, Égypte. (La disparition des lucioles, p. 96 ; Aller et retour dans la chambre blanche, np)

  • Dendérah, Égypte. (Les Preuves du Temps, p. 65)

  • Abydos, Égypte (Conversations avec le temps, p. 40)

  • Abydos, Égypte (Photolalies 1964-2010, p. 99)

  • « 4. 26 mars 1981. En Égypte, sur la rive gauche du Nil. Partis le matin de Minieh, nous nous rendons à Assiout, au Club du Syndicat des hommes de loi, — 10. 26 mars 1981. Après la halte d’Assiout, en Moyenne-Égypte. — 26 mars 1981. Abydos, Égypte. — 26 mars 1981. Dendérah, Égypte. » [source???]

26 mars 1986 :

  • Claude Simon (Photolalies 1964-2010, p. 49)
  • Vieux-Bourg. (Les Preuves du Temps, p. 89)

26 mars 1990 :

  • « Denis Roche, âgé de 52 ans, mort le 26 mars 1990, à dix heures du matin », Louve Basse, p. 227

indéterminé :

  • « age 285. I.A, en tête : 26 mars. Page 289. I. A et B, en » (Dépôts de savoir & de technique, p. 62)

 

Notamment, trois textes rares

« de l’autre côté de tout, loin de tout, parce que tout est à jamais Cabourg. »
Dominique de Roux : Maison jaune ;  Christian Bourgois, 10×18, 1976, p. 14.

Il y a 17 ans jour pour jour, Denis Roche datait de « Villiers » le triptyque qui ouvre, p. 10-11, Aller et retour dans la chambre blanche (Filigranes Éditions, 2016). 

Voici donc, pour célébrer cet anniversaire aussi, trois textes de Denis Roche a priori difficilement dénichables et que le choix de réunir ici relève du plus exact et du plus infaillible arbitraire :


Par ailleurs, les acquisitions de la Rochothèque se sont récemment multipliées, à la fois du fait de l’actualité (expos, publications) et du besoin de combler de patentes carences (merci à toute celle qui y a contribué – sa poche hambourgeoise recyclée lui sera restituée sous peu).

Il conviendrait sans doute de réfléchir en commun à une circulabilisation autre que locale des éléments de cette totalité en constant devenir. Suggestions bienvenues : sebgof.ccp@gmail.com.


Enfin, parmi les projets en cours, voici les plus rationnels :

  • récolement de la Rochothèque
  • la bibliographie complète de Denis Roche,
  • un éphéméride rochien,
  • un dictionnaire rochien des noms propres.